Rolland Tanguay

Président
Avril Supermarché Santé

Rolland a débuté ses études en génie général à l’Université de Sherbrooke au début des années ‘70. Après un stage en milieu de travail, Rolland réalise qu’il a besoin de se retrouver davantage sur le terrain et décide de se joindre à l’entreprise de son père spécialisée dans la construction de stations-service. Après dix années, il se porte acquéreur de l’entreprise de son père. Propulsé par la fibre entrepreneuriale de Rolland, le chiffre d’affaires de la compagnie et le nombre d’employés augmentent considérablement.

Dans les années ’90, il prend conscience de l’importance de l’alimentation et d’un bon mode de vie pour la santé et débute un cours en naturopathie. C’est alors qu’il découvre un commerce de produits naturels à vendre. Après consultation avec sa conjointe, Sylvie, ils décident d’en faire l’acquisition en 1995. Après 2 ans, Rolland vend son entreprise en construction pour se dédier complètement au magasin mené jusque-là par Sylvie.

Une fois de plus, Rolland met à profit sa fibre entrepreneuriale. Son intérêt pour les produits naturels et biologiques se transforme en véritable passion. Il en fait le fondement de sa vision qui vise à rapprocher le plus possible de québécois d’un mode de vie sain. En 26 ans, l’entreprise qui comptait une boutique de 1 000 pieds carrés avec 1 seul employé, est passée à 11 succursales à travers le Québec totalisant près de 300 000 pieds carrés et plus de 1 000 employés. Tout au cours des années, Rolland a su bien s’entourer, innover et s’assurer de la bonne structure pour supporter l’expansion. Entre autres, sous son leadership, un centre de logistique et de distribution de 120 000 pieds carrés a été construit dans le parc industriel de Granby en 2018 et la marque maison d’Avril n’a cessé de se développer.

Même s’il doit parfois s’asseoir à son bureau pour prendre les décisions qui permettront d’assurer la croissance et la pérennité de l’entreprise et pour discuter des nombreux projets d’implantation de nouvelles succursales, Rolland est encore et toujours stimulé par le travail de terrain. Il n’est d’ailleurs pas rare de le croiser sur un chantier, avec ses bottes et chapeau de construction à scruter les moindres détails.